mogo
barre de menu
imageimage   Annuaire        filet noir

Crowdlending, crédit participatif

Le crowdfunding s’est fait connaitre en 2007, quand le chanteur Grégoire fit produire son disque par les internautes, ce fut un succès artistique, public et financier. Depuis l’idée a rapidement débordée sur les créneaux du crédit traditionnel. C’est devenu du crowdlending ou du prêt participatif.

Le modèle économique s’est affiné : mettre en contact des épargnants d’une part et des particuliers ou des entreprises cherchant un financement d’autre part. C’est le ménage à trois : l’emprunteur, le prêteur et la plate-forme.

Premier membre : l’emprunteur.C’est un particulier ou un entrepreneur. Au particulier emprunteur, tous les types de crédit sont proposés. Sa demande de prêt ainsi que les justificatifs réglementaires sont examinés. L’acception ou le refus du crédit sont répondus sous 24 heures en général.

Les entrepreneurs emprunteur peuvent se financer avec des prêts rémunérés sans gager leur maison, l’avenir de leur conjoint ou de leurs enfants. En contrepartie, l’intérêt payé est plus important, la garantie étant moindre.
Ça commence par une demande de prêt sur la plate-forme, l’entreprise fait, ensuite, l’objet d’une évaluation du risque par la plate-forme elle-même ou par une agence de notation partenaire. Cette étape évalue la capacité de l’entreprise à rembourser son prêt. Une entrevue entre l’entrepreneur et les dirigeants de la plateforme est nécessaire. La réponse arrive entre 24 H et une semaine.

Deuxième membre : le prêteur. Pour lui, c’est un produit financier comparable à d’autres, rémunérateur mais risqué. En premier lieu, le taux d’intérêt est son atout principal. En 2016 les taux courants s’étagent entre 7 et 12 %. Les droits d’entrée sont faibles voire inexistants. Les droits d’entrée croitront avec la popularité du produit. Le prêteur peut débuter avec quelques dizaines d’euros.
Enfin, si la plate-forme vient à disparaître, la gestion des contrats est assurée par des sociétés certifiées.

Troisième membre : la plate-forme. C’est le lieu de l’action. Elle met en relation les deux premiers acteurs. Les entreprises, sélectionnées par la plate-forme, sont mises en vitrine sur le web. Elles ont un temps donné et un montant à atteindre. Chacune des entreprises présente aux investisseurs : le taux d’intérêt et le montant demandé. La plate-forme complète avec le montant déjà souscrit et le nombre de jour pour atteindre le montant demandé. Quand le montant demandé est atteint, le contrat de prêt débute. Sinon, pas de contrat. Les souscriptions se font en ligne.

L’Autorité des Marchés Financiers AMF rappelle que le label « plate-forme de financement participatif régulée par les autorités françaises » permet aux internautes de reconnaître les sites internet soumis au respect des exigences fixées par la règlementation. Dans " Crowdlending, crédit participatif " vous trouverez pour chaque société une description. En cliquant sur la description de la société, vous accèderez en plus, l'adresse, le téléphone, le fax, ses coodonnées GPS ... ainsi que son actualité.

Vous êtes ici : Actualités : Home: Fintech: Crowdlending
filet
Crowdlending, crédit participatif
Trier par:  Alphabétique (A-Z), Les plus populaires, Les plus récents separateurfilet

Crowdlending, crédit participatif